amélioration process usine 4.0

Vos premiers pas dans l’usine 4.0

Retour aux articles

Vous rêvez d’une usine 4.0 aux procédures simplifiées, à la flexibilité poussée, aux coûts de maintenance maîtrisés et offrant une traçabilité de pointe ? Ce sont certaines des révolutions qu’offrent l’Industrie du Futur. Découvrez comment transformer vos infrastructures pas à pas, en créant une interconnexion progressive entre machines, processus et produits.

Comment l’Industrie 4.0 facilite-elle votre quotidien ?

A l’aide de technologies matures, développées en partant de vos besoins industriels et intégratifs, ifm conçoit des produits qui potentialisent les connexions de vos systèmes. Vous migrez ainsi progressivement vers l’usine 4.0.

Ces solutions d’usine 4.0 sont gages de :

  • Simplicité: d’usage et de maintenance
  • Intégrité: de vos données
  • Sécurité: grâce à la transmission numérique des valeurs
  • Prix compétitif: en simplifiant l’installation et privilégiant le numérique à l’analogique
  • Disponibilité: réduction des temps d’arrêt grâce à l’accessibilité, détection préventive des anomalies, maintenance planifiée
  • Flexibilité: les masters IO-Link sont multifonctions

Intégrez uniquement les solutions 4.0 qui vous concernent

Pour faire progresser votre installation dans un budget maîtrisé, vous pouvez mettre en place progressivement les solutions jugées prioritaires.

Intégrateurs / OEM : votre solution pour rester concurrentiels !

L’intégration de la technologie IO-Link permet aux fabricants de machines (OEM) et intégrateurs de respecter le budget et surtout le délai des projets qui leur sont confiés. Comment ?

1/ Usine 4.0 : Réduction du coût de l’automatisme

L’installation de capteurs IO-Link sur votre machine permet une économie de 15 à 25% sur vos coûts de câblage traditionnels. Pourquoi ? Vous utilisez :

  • moins de coffrets, moins de câbles en entrée et sortie : en IO-Link, vous disposez d’un seul câble à relier par capteur ;
  • un câblage numérique, moins coûteux qu’un câblage analogique.

2/ Facilité et réduction du temps de mise en route

Le câblage IO-Link permet la construction de skids en amont de l’installation de l’équipement chez le client final. L’intégrateur économise ainsi son temps de câblage sur place ainsi que son temps d’installation global de l’équipement.

Le risque d’erreur est également supprimé par l’utilisation de connexions physiques rapides : les connecteurs M12. Ce câble unique se substitue aux nombreux fils d’un capteur traditionnel, dont la connexion est responsable d’un nombre conséquent d’erreurs et d’une mise en route souvent retardée.

La technologie IO-Link génère ainsi un important gain de temps homme, impactant directement le coût du projet proposé à votre client. Elle peut également constituer un argument commercial différenciant : indiquer à votre client que ses machines sont prêtes pour les évolutions technologiques à venir, 4.0 ready.

3/ Prolongation de votre garantie

Grâce à l’accès à distance rendu possible par les capteurs IO-Link, il vous est possible d’apporter un service client novateur : le suivi en temps réel de l’état de la machine. En évaluant l’imminence des pannes ou l’usure des capteurs, vous pouvez offrir à vos clients une disponibilité accrue de la machine.

4/ Valorisation des gains de votre client final

Un projet intégrant la technologie IO-Link permet également de donner au client final une meilleure appréhension de ses gains. En effet, en intégrant une remontée de données propre à planifier sa maintenance, le client peut prendre en compte l’ensemble des coûts d’exploitation de sa machine sur 20 ans. Il bénéficie également d’un gain de temps conséquent grâce au remote access : changement de paramètres à distance ou localisation de panne sans envoyer des opérateurs diagnostiquer l’ensemble d’un automatisme ou d’une chaîne de production.

digitalisation usine machines

INDUSTRIELS : révélez l’intelligence de vos capteurs en place pour migrer vers l’usine 4.0

Parce que vos capteurs disposent de la technologie IO-Link intégrée, il ne vous reste qu’un pas à faire pour intégrer l’industrie 4.0 à votre quotidien. Ce pas vous permettra de transformer une simple remontée de données binaire ou à valeur unique en un double canal d’informations. Ce canal, ou voie en Y, est capable de générer des informations à haute valeur ajoutée pour votre business comme pour votre maintenance.

Mise en place : une installation sans interruption de production

ifm est le seul fournisseur à proposer un produit aussi simple à mettre en œuvre : le data splitter (répartiteur de données). Placé en moins d’une minute entre le capteur et la carte de l’automate, il communique sans aucun changement sur votre machine :

  • d’une part en continuant à transmettre les informations de process du capteur à l’automatisme ;
  • d’autre part en transmettant d’autres types d’informations à votre système central, pour une exploitation conforme à vos besoins.

Obtenir des informations à haute valeur ajoutée

  • Data logging pour la maintenance : la remontée d’informations sera d’autant plus abondante et précise que votre capteur est évolué. Les capteurs équipés de la technologie IO-Link offre des données complémentaires à la valeur process, telles que des données diagnostic, ou encore d’autres valeurs process disponibles sur une seule et même entrée.
  • Traçabilité : en plus de l’enregistrement de données qui vous permet de constater les dérives de l’automatisme, l’usage en IO-Link de votre capteur de pression vous renseigne par exemple sur votre consommation d’air quotidienne. En interrogeant le totalisateur du capteur de débit (mètres cube consommés), le data splitter ifm offre la possibilité de calculer votre ROI ou de détecter des fuites.
  • Efficacité énergétique : en complément d’une donnée de process à transmettre à vos automates, demandez à vos capteurs IO-Link les informations de consommation d’eau, d’air et d’électricité de votre installation. Transmises à votre système central, elles offrent la possibilité d’optimiser vos consommations.

Le data splitter d’ifm vous permet ainsi d’obtenir, pour une centaine d’euros, toutes les informations souhaitées de la part d’un capteur donné.